Le Produit Minimum Viable et le Produit Minimum Marketable

De Wiki Agile
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Roman Pichler
Source : The Minimum Viable Product and the Minimal Marketable Product
Date : 16/10/2013


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 16/10/2022


Traduction :

Papierschiff-635402 1920.jpg

Le produit minimum viable (MVP), tel que défini à l'origine par Eric Ries, est un véhicule d'apprentissage. Il vous permet de tester une idée en exposant une première version de votre produit aux utilisateurs et clients cibles, de recueillir les données pertinentes et d'en tirer des enseignements. Par exemple, pour tester la viabilité de l'utilisation des publicités comme principale source de revenus, vous pouvez diffuser une première version du produit avec de fausses publicités et mesurer si les gens cliquent dessus et à quelle fréquence.

Le manque de connaissances, l'incertitude et le risque étant étroitement liés, vous pouvez considérer le MVP comme un outil de réduction des risques. Dans l'exemple ci-dessus, le MVP permet de réduire le risque de développer un produit qui n'est pas économiquement viable. Puisque le MVP concerne l'apprentissage, il n'est pas surprenant qu'il joue un rôle clé dans le cycle construire-mesurer-apprendre du Lean Startup, comme le montre l'image suivante :

BuildMeasureLearn-1.jpg

Le MVP est qualifié de minimum, car vous devez consacrer le moins de temps et d'efforts possible à sa création. Cela ne signifie pas pour autant qu'il doit être rapide et sale (quick & dirty). Mais essayez de le garder aussi petit que possible pour accélérer l'apprentissage et éviter la possibilité de perdre du temps et de l'argent, car votre idée peut s'avérer fausse !

Bien que le MVP doive faciliter un apprentissage validé, je trouve parfaitement acceptable de travailler avec des MVP tels que des prototypes en papier et des maquettes cliquables qui ne génèrent pas de données quantitatives mais qualitatives, tant qu'ils aident à tester l'idée et à acquérir les connaissances pertinentes.

Le produit minimum marketable

Un autre concept qui vous incite à créer une offre minimale est le produit minimum marketable (MMP). Il repose sur l'idée que moins, c'est plus (less is more) : le MMP décrit le produit avec le plus petit ensemble de fonctionnalités possible qui répond aux besoins des utilisateurs initiaux (innovateurs et adopteurs précoces), et qui peut donc être commercialisé et/ou vendu. Le MMP est un outil permettant de réduire le délai de mise sur le marché : Il peut être lancé plus rapidement qu'un gros produit riche en fonctionnalités.

MMPandProductLifeCycle-1.jpg

Créer un produit avec juste ce qu'il faut de fonctionnalités semble relever du bon sens. Pourquoi offrir plus de fonctionnalités que nécessaire ? Malheureusement, j'ai vu de nombreuses organisations développer des produits excessivement sophistiqués avec de nombreuses fonctionnalités rutilantes qui apportaient peu de valeur aux utilisateurs, mais encombraient le produit et augmentaient son coût de maintenance. Et il n'y a pas que les autres : je suis constamment tenté d'ajouter une autre fonctionnalité intéressante à un produit, ou d'écrire quelques lignes supplémentaires dans un article de blog. L'utilisation du concept de MMP m'aide à me concentrer sur ce qui compte vraiment et à supprimer les fonctionnalités (et les lignes) inutiles.

L'iPhone original d'Apple, lancé en 2007, est un excellent exemple de MMP. Je comprends que le premier iPhone était un produit complexe et que de nombreuses personnes y ont travaillé d'arrache-pied. Mais je trouve étonnant le nombre de fonctionnalités que le téléphone n'offrait pas par rapport à ses concurrents : pas de copier-coller, pas de vidéo, pas d'intégration de la messagerie POP, pour n'en citer que quelques-unes. Malgré tout, le téléphone a connu un succès fulgurant. Comment cela se fait-il ?

La clé de la réussite d'un MVP est de "développer le produit pour quelques-uns, pas pour la majorité", comme le dit Steve Blank, et de se concentrer sur les fonctionnalités qui font une réelle différence pour les utilisateurs. Pour découvrir les bonnes fonctionnalités, le MVP mentionné plus haut est un outil fantastique.

Combiner les deux concepts

Pour combiner ces deux concepts, développez un ou plusieurs MVPs pour tester vos idées et acquérir les connaissances nécessaires. Cela se fait généralement dans le cadre de vos activités de découverte de produits. Ensuite, utilisez vos nouvelles connaissances pour créer et lancer le MMP - un produit simple avec une expérience utilisateur et un ensemble de fonctionnalités adaptés.

CombiningMVPandMMP-1.jpg

Notez qu'un produit minimum marketable diffère d'un produit viable : Il est suffisamment complet pour être prêt à être commercialisé, comme l'indique l'emballage cadeau dans l'image ci-dessus. De plus, des activités de préparation au lancement doivent avoir lieu pour un MMP, par exemple, la création de campagnes publicitaires ou l'obtention d'une certification. Certains de vos MVPs sont susceptibles d'être des prototypes jetables qui ne servent qu'à acquérir les connaissances nécessaires ; d'autres sont des incréments de produit réutilisables qui se transforment en un produit commercialisable.

Post Scriptum du 2 novembre 2017

Depuis que j'ai écrit ce billet, la signification du terme produit minimum viable a commencé à changer. Des personnes comme Ash Maurya le considèrent comme la plus petite offre pouvant être lancée, ce qui équivaut essentiellement au MVP, qui représente le produit minimum marketable.

Quelle que soit la définition que vous préférez, l'objectif est de lancer le plus petit produit possible qui soit encore suffisamment bon pour servir son marché initial. Ensuite, inspectez et adaptez pour atteindre l'adéquation produit-marché et la croissance. Cela peut nécessiter de petits changements comme l'ajout ou l'optimisation de fonctionnalités, l'ajustement du modèle économique et l'amélioration de l'expérience utilisateur. Mais cela peut aussi nécessiter un pivot, un changement radical. Flickr, par exemple, a été lancé comme un jeu de rôle en ligne et s'est transformé en un site de partage de photos ; YouTube est passé d'un site de rencontres vidéo à un produit de partage de vidéos.